L’armoire des robes oubliées de Riika PULKKINEN

Publié le par LAURA

clip_image002

Editions ALBIN MICHEL – janvier 2012 - 399 pages – 4è de couverture

Alors que sa grand-mère Elsa se meurt d'un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille.
Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu'elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu'elle a été beaucoup plus qu'une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l'a profondément aimée...

L’auteur :

clip_image004

Nouveau phénomène de la littérature finlandaise, Riikka PULKKINEN est née en 1980.

Elle étudie la littérature et la philosophie à l'université d'Helsinki.
En 2006, elle publie son premier roman, Raja (La Frontière), qui l'impose d'emblée comme un des jeunes écrivains les plus doués de sa génération.
Son second roman, « L'armoire des robes oubliées », publié en 2010, confirme son talent. Sélectionné pour le plus grand prix littéraire finlandais, le «Finlandia Prize », encensé par la critique, « L'armoire des robes oubliées », l'une des sensations de la Foire de Francfort 2010, a déjà été vendu dans douze pays.
Les droits cinématographiques pour ce deuxième roman ont été vendus à Vertigo Production (Finlande), et une pièce inspirée du roman est jouée pour la première fois en novembre 2011 au KOM Théâtre d'Helsinki.

Mon avis : Coeur rouge

Un roman surprenant, mêlant deux époques : les années 60 et de nos jours, où l’on voit évoluer quatre femmes : la grand-mère Elsa qui va mourir, sa fille Eleonoora dont on a bien du mal à cerner la personnalité, une de ses petites filles Anna (celle qui a trouvé « la » robe) et Eeva, employée de la grand-mère mais aussi amante du grand-père ; celui-ci va mener en parallèle deux couples, jusqu’au choix définitif qu’il fera.

Fine étude des relations qui se jouent dans cette famille et je me suis parfois demandé comment ce jeune auteur pouvait avoir des réflexions aussi abouties sur la vie de couple.

L’écriture est très agréable à suivre, parfois très poétique, et une fois commencé, le roman ne se laisse plus quitter…

Je vous le recommande vivement !

Citations et formules poétiques  :

*A quel moment les membres de notre famille deviennent-ils un miroir douloureux à regarder ?

*L’automne attend la grâce de l’hiver.

*La nuit s’introduit à pas légers dans le soir.

*Pratiquer un art se change souvent imperceptiblement en l’opposé de la vie.

*Les paroles de condoléances sont une langue étrangère pour ceux qui vivent leur jeunesse, c’est une langue qui fait mal quand on la parle.

*Le jour est argent et soleil, immensité du mois de mai.

Logo Livraddict

Publié dans LIRE

Commenter cet article

anjie 19/03/2012 15:05

tout à fait le genre que peut me plaire. je l'ai réservé !

LAURA 19/03/2012 21:23



Ce sera un bon moment de lecture, j'en suis sûre ! 



Céline72 03/03/2012 07:07

Un livre qui est déjà dans ma LAL tant les avis son positifs.

LAURA 03/03/2012 10:12



Un vrai bon moment de lecture assuré ; tu peux te lancer !



Catherine 28/02/2012 23:12

Ouh la la, je ne lis pas ton avis pour le moment pour ne pas être influencée (même si j'ai vu le petit cœur !) car il est noté et je veux le lire pour le défi Scandinavie.

LAURA 29/02/2012 07:39



Tu peux le lire les yeux fermés () ; c'est une valeur sûre !!


J'attends ton avis...