11 novembre

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

Profonde nostalgie hier, 11 novembre. J'étais devant le monument aux morts, écoutant mes élèves qui égrenaient les noms des soldats morts pendant la Grande Guerre ; à chaque nom cité, une d'entre elles disait : Mort pour la France !
Je regardais les militaires bardés dans leurs uniformes impeccables, obéissant à des ordres crachés par un officier qui prenait son rôle très au sérieux ; je regardais pompiers et gendarmes et me demandais à quoi ils pensaient, tête baissée pendant la sonnerie aux morts ; je regardais la foule massée sur cette place : familles entières, jeunes, enfants. 
Mais surtout je fixais les porte-drapeaux, graves, tout pénétrés de leur importance et je pensais à mon doux papa qui jusqu'à 83 ans, 2 ans avant son décès a été lui aussi porte-drapeau, fier de porter ce symbole, fier d'avoir été choisi pour cela, fier lorsqu'on lui a remis le nouveau drapeau au cours d'une belle cérémonie disait-il. 

Encore une fois, je me demandais si tout cela a encore un sens, si ça en a jamais eu. Bien sûr, il est important de montrer à nos jeunes l'horreur de ce qui a été et qui ne doit plus être, mais ces cérémonies sont-elles en mesure de lutter contre les haines des hommes les uns envers les autres, d'arrêter la folie qui parfois anime ceux qui nous gouvernent ?
Je n'ai toujours pas de réponse, mais ce moment-là me permet, à moi,  d'honorer mon doux papa dans ce rôle auquel il a attaché tant d'importance !
Chacun va chercher dans les commémorations ce qu'il peut y trouver.... 

Publié dans DIVERS

Commenter cet article