Des bienfaits de lire

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

N’ayant pas fait d’études littéraires, je ne connaissais pas  ce qu’est l’ « Hubris » (nom d’une partie de Saga) ; en fait hybris, c’est la notion de grec ancien signifiant la « démesure », souvent liée à l’orgueil.

Incluant notamment les voies de fait, le vol de la propriété publique ou sacrée, ce crime était puni par la nemesis (destruction) – ne pas se contenter de la part juste de destin qui nous est allouée conduisait à être ramené à sa juste condition (voir Tantale, Sisyphe, Œdipe).

L’adage grec qui s’y rapporte est Pan metron : « de la mesure en toute chose », que Mon Cher Papa, fin lettré,  nous disait souvent, et dont à l’époque je ne soupçonnais pas qu’il connût l’origine et que je croyais une expression de lui, ce sage qui disait aussi « toujours assez, jamais trop ».

Le roman Saga évoquait aussi la Cinecittà de Rome dont je ne savais rien ou presque, ce qui m’a donné l’occasion  de me documenter. Il faut dire que le cinéma italien m’est assez étranger. Je le trouve un peu trop exhubérant et démonstratif, trop bruyant à mon goût. Et tant pis pour ceux qui crieront à l’Inculture. Chacun la sienne…

Une chose est sûre : c’est grâce à la lecture que je découvre certains sujets, personnages ou lieux, et je me fais ma culture à moi.

Publié dans LIRE

Commenter cet article