Fin d'été

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

Ce Dimanche, nous avons fait mon Chéri et moi une belle ballade de fin d’été.

Nous avons la chance d’habiter tout près de VOUVANT, qui a le label des Plus Beaux Villages de France et où mon Chéri venait souvent, petit, visiter sa grand-tante.

C’est une petite cité médiévale de 800 habitants qui a suivi de près l’Histoire de France au travers d’une des plus anciennes et des plus illustres familles poitevines : les Lusignan, tour à tour alliés ou ennemis du Roi.

 On  peut y faire un circuit d’une bonne heure à travers les petites ruelles fleuries pour découvrir outre plusieurs ateliers de peinture, une savonnerie artisanale et un atelier cuir et bijoux, un riche patrimoine architectural.

Une magnifique église, exemple d’architecture romane dont le portail représentant la Cène, a la partie basse de style roman et la partie haute gothique– la Poterne par laquelle on entrait dans le village au Moyen-Age - les remparts enserrant la petite cité, datant du XIIè siècle et très bien conservés – la Cour des Miracles – la tour Mélusine, seul vestige du château des Lusignan – le tout dominant la boucle de la Mère dans un écrin de verdure et de calme.

Mais ce village est surtout celui de la Fée Mélusine !

Mariée à Raimondin, la Fée lui construisit un château en une nuit avec « trois dornées de pierres et une goulée d’eve » (trois tas de pierres et une gorgée d’eau, en patois !) et eut 10 fils tous affligés d’une malformation. Son mari ne devait pas la voir le samedi prendre son bain, car ce jour-là elle retrouvait une queue de serpent hérissée d’écailles, que sa mère lui avait donnée comme châtiment après une désobéissance. Bien sûr, le mari ne put résister !! Elle disparut alors du village, non sans avoir maudit toutes les forteresses qu’elle avait bâties, dont celle de Vouvant. « Elles iront chaque an, je le jure, d’une pierre en périssant ».

Ballade de fin d’été ai-je dit, car la lumière se fait moins vive, rasante, les couleurs plus atténuées dans les bruns ocres et mauves, l’air plus frais. La sécheresse d’août et septembre aidant, les arbres sont déjà roux et leurs feuilles craquantes. Bientôt viendra le temps des champignons, des noix et des châtaignes !

La nature jette ses derniers feux et la palette de couleurs qu’elle revêt pour nous séduire encore, ne peut nous faire oublier que nous allons vers la mauvaise saison… 

Publié dans RANDONNEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article