Un ange cornu avec des ailes de tôle de Michel TREMBLAY

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

4è de couverture :

Dans le Montréal populaire des années cinquante, Michel Tremblay, par la magie des mots et le jeu des signes, découvrait qu’au fond des livres bat le cœur du monde. Dans la compagnie de Saint Exupéry, Eschyle, Jules Verne, Victor Hugo, Gabrielle Roy ou Hergé, il entrait en littérature –avec la complicité de sa mère, cette Rhéauna aux reparties si savoureuses qui allait devenir la grosse femme des Chroniques du Plateau Mont Royal.

Ce livre prolonge et amplifie, à travers la mémoire, un véritable chant d’amour à l’unique passion d’une vie : les livres.

L’auteur :

Michel TREMBLAY est né à Montréal en 1942 ; il écrit des pièces de théâtres et des romans dont le cycle des Chroniques du Plateau Mont Royal. Un ange cornu avec des ailes de tôle, son 40è ouvrage, a été publié en 1994.

 Mon avis :

O vous qui aimez passionnément lire,  plongez-vous dans ce récit de Michel Tremblay et je pense que vous vous y reconnaîtrez un peu, beaucoup, passionnément !

Voilà ce que moi, j’y ai trouvé et aimé :  sa peur, lors de la lecture de L’Auberge de l’Ange Gardien, de ne jamais aimer lire - le regard porté par l’enfant sur ses parents, aux différents âges de la vie – la fierté d’avoir lu Tintin au Congo en moins de 2h le jour de ses neuf ans – les fins qu’il invente à Blanche-Neige et les 7 nains, parce qu’il n’aime pas celle de Grimm – les heureux étés passés avec sa gang de 14 voisins qu’il n’a pas pu quitter lorsqu’il a déménagé – l’évocation de sa chère grand-mère – les discussions sans fin avec sa mère, qui lui a donné le goût de lire et qui, partie trop tôt, n’a pas su qu’il écrivait – sa découverte de la tragédie grecque et son amour naissant pour le théâtre – HP Lovecraft qu’il s’imagine pouvoir être son grand-père… - tout ce qu’il avoue apprendre au travers de ses lectures et qui l'ont fait mûrir.

Et puis cette langue si savoureuse qu’en la lisant, on a l’impression d’attraper l’accent !

Bref, vous aurez compris que j’ai aimé ce livre que j’ai dévoré (mais pas mordu, comme Michel Tremblay) en un soir et une grasse matinée. Je vous le recommande !!

Publié dans LIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article