Magie irlandaise de Nora ROBERTS

Publié le par LAURA

image

Edition J AI LU - 316 pages – 2005

4è de couverture

En débarquant en Irlande, Jude Murray est instantanément séduite par la lumière et les paysages de la terre de ses ancêtres. Durement éprouvée par son divorce, elle a besoin de quelques mois de calme pour faire le point sur sa vie. Ardmore, petit village de pêcheurs, est le lieu idéal pour se ressourcer. Aucun guide touristique ne mentionne les fantômes locaux la belle lady Gwen et son amant Carrick, qui tentent en vain de se rejoindre depuis plus de trois cents ans. Pourtant, tout le monde ici y croit dur comme fer, et Jude commence à se demander si elle-même ne les a pas aperçus le jour de son arrivée. Tant mieux, cela ajoute au pittoresque de son séjour ! Mais le principal point d'attraction du village est le pub Gallagher. Une ambiance chaleureuse, des soirées où l'on chante et danse, avec des musiciens venus de Galway ou de plus loin encore. Et surtout, le bel Aidan Gallagher, féru de folklore et qui raconte si bien les vieilles légendes irlandaises.. (source : éditeur)

Traduction de l’américain par Béatrice Pierre

image

Edition J AI LU - 349 pages – 2005

4è de couverture

Musicien au tempérament rêveur, Shawn Gallagher mène une vie paisible à Ardmore, petit village irlandais où sa famille tient un pub. Certains lui reprochent de gâcher son talent, mais Shawn admet volontiers qu'il n'a aucune ambition. S'occuper de la cuisine et composer des chansons suffisent à son bonheur.

Après le mariage d'Aidan, son frère aîné, Shawn s'est installé dans le cottage hanté de la colline aux Fées. Pourtant, ce n'est pas à lui qu'apparaît le fantôme de Lady Gwen mais à Brenna O'Toole, sa délicieuse voisine. Bien que connaissant Shawn depuis l'enfance, Brenna se rend soudain compte qu'elle est amoureuse de lui. C'est cependant sans espoir, puisqu'il la considère comme une sueur...

Pour lui ouvrir les yeux, il faudra l'intervention de Lady Gwen et de son amant, Carrick, le prince des fées. Ils y ont tout intérêt puisque, selon la légende, ils doivent unir trois couples avant de pouvoir se retrouver !

image

Edition J AI LU - 347 pages – 2005

4è de couverture

Depuis son adolescence, la ravissante Darcy Gallagher a été entourée par une foule d'admirateurs éperdus. Mais aucun homme n'est parvenu à toucher son cœur. De son côté, Trevor Magee a collectionné les conquêtes sans jamais s'engager. Leur rencontre, dans le petit village irlandais d'Ardmore, est un véritable feu d'artifice ! Brillant homme d'affaires new-yorkais, Trevor est venu superviser la construction d'une salle de spectacle. Simple prétexte pour justifier son voyage car ce qu'il cherche, ce sont ses racines. Des années plus tôt, son grand-père, originaire d'Ardmore, a émigré en Amérique. Depuis, aucun de ses descendants n'était revenu en Irlande. Le charme du cottage de la colline aux Fées a instantanément opéré sur son nouveau locataire. Mais ce qui a le plus ensorcelé Trevor, c'est la voix divine de Darcy...

L’auteur :

imageNora ROBERTS est née en 1950 dans le Maryland aux Etats Unis. Elle a cessé son job de secrétaire pour élever ses deux fils et a écrit son premier roman en 1979 pendant une tempête de neige. Depuis le refus de son premier manuscrit par plusieurs éditeurs, elle est devenue la figure incontestée de la littérature féminine, genre qu’elle a contribué à renouveler en profondeur.

Elle a publié plus de 150 romans dont elle a vendu 250 millions d’exemplaires….

(source : éditeur)

Mon avis : ÉtoileÉtoileÉtoile

Romans sentimentaux comme j’en lis de temps en temps pour changer d’une littérature un peu plus dense.

On suit les histoires des 3 frères et sœur Gallagher, si pétris de talents, beaux et intelligents…qui bien entendu vont rencontrer leur âme sœur. Tout y est : la beauté physique, l’attirance, les doutes, le rejet, les je- t’aime-moi-non-plus, les je-te-veux-plus-que-tout… le tout auréolé par la présence d’un fantôme et du prince des fées, de sort jeté et de joyaux magiques.

C’est plein de clichés, de bons sentiments, mais ça se laisse lire, car la plume est aisée et qu’il y a ce pays magnifique qu’est l’Irlande avec ses paysages, ses passions, sa musique…

Alors, même si la fin est un peu « téléphonée », on passe quelques heures agréables en la compagnie des trois rejetons Gallagher, dans un village traditionnel où, loin de l’agitation frénétique de la ville, on prend le temps de vivre, de respecter les traditions et tout ce qu’offre généreusement la nature !

Publié dans LIRE

Commenter cet article