La dame du Palatin de Patrick de CAROLIS

Publié le par LAURA

image

Editions PLON - 440 pages – 2011

4è de couverture

Arelate, l'antique Arles, an 38 après Jésus-Christ. Paulina, fille du riche armateur Pompeius Paulinus, est ballottée de Charybde en Scylla : Taurus, son époux, fuit en Orient avec sa maîtresse et disparaît dans un naufrage. Son fils unique meurt. Elle embarque alors pour Rome et accoste sur un rivage de l'île de Corsica à cause d'une tempête. C'est là qu'elle rencontre le philosophe stoïcien Sénèque, exilé pour raisons politiques. Après avoir intercédé pour la réhabilitation du philosophe auprès d'Agrippine, la redoutable mère du futur Néron, la jeune Gauloise devient la dame du Palatin en épousant Sénèque. Alors qu'elle commence à apercevoir le bonheur, Paulina est confrontée aux intrigues de la cour, aux complots, aux assassinats et aux frasques de l'Empereur sanguinaire. Accompagnant le philosophe sur le long chemin de la sagesse, Paulina rencontre les personnages les plus célèbres de son siècle et notamment celui qui deviendra Saint Paul, en pleine persécution des chrétiens. Face à la cruauté qui règne sur la cour, Paulina est touchée par ce qui commence à se murmurer dans tout Rome : Dieu est amour… Patrick de Carolis nous plonge dans les décors somptueux de la Rome impériale, décrivant avec brio le faste légendaire des banquets, où l'essence des parfums les plus précieux de l'Empire se mêle au soufre des conjurations.

L’auteur :

imagePatrick de Carolis est journaliste, créateur notamment de l’émission Des racines et des ailes sur France 3. Président de France Télévision de 2005 à 2010, il a notamment publié en 2005 Les demoiselles de Provence. Il est membre de l’Académie des Beaux-Arts.

(source : éditeur)

Mon avis : ÉtoileÉtoileÉtoileÉtoile

Défi réussi pour Patrick de Carolis de nous emmener dans la Rome Antique, ses fastes, sa cruauté, ses luttes de pouvoir, la place de la femme…

Il faut dire que les personnages du roman sont plaisants et attachants : Paulina qui après bien des évènements difficiles deviendra l’épouse de Sénèque, son aîné de trente ans, couple improbable mais ô combien solide. Les personnages secondaires aussi, comme son frère Paulinus le Jeune et Faustina, ses amies Niceta, Luda et toute la fidèle domesticité.

Et puis il y a les personnages de la grande Histoire : Claude, Agrippine, Poppée, Néron dont on nous donne ici l’idée de leur démesure, de leurs vices, de leurs folies….

On sent que l’auteur a réuni une riche documentation sans pour autant verser dans le livre d’histoire, dense, à la limite ennuyeux, car elle se fond discrètement dans la trame narrative ; ce n’est donc jamais docte et ne casse pas le rythme, une performance !!

C’est donc un très bon roman que je vous recommande vivement, notamment pour le bond en arrière dans une période somme toute peu traitée dans les romans.

Publié dans LIRE

Commenter cet article