L’apothicaire d’Henri LOEVENBRUCK

Publié le par LAURA

image

Editions FLAMMARION - 600 pages

4è de couverture

"Il vécut à Paris en l'an 1313 un homme qui allait du nom d'Andreas Saint-Loup, mais que d'aucuns appelaient l'Apothicaire, car il était le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes..."
Un matin de janvier, cet homme découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oubliée... Il comprend alors que jadis vivait ici une personne qui a soudainement disparu de toutes les mémoires.
L'Apothicaire, poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel et l'Inquisiteur de France, décide de partir jusqu'au mont Sinaï.
Entre conte philosophique et suspense ésotérique, L'Apothicaire est une plongée vertigineuse dans les mystères du Moyen Age et les tréfonds de l'âme humaine.

L’auteur :

Image de Henri Loevenbruck

Henri Loevenbruck est né en 1972 à Paris, dans le XIIe arrondissement. Ses parents, tous deux professeurs d’anglais et ayant vécu au Pays de Galles, lui transmettent dès son plus jeune âge leur amour pour la culture anglo-saxonne. Pendant toute son adolescence, il participe à de nombreux groupes de rock et joue sur les scènes de la région parisienne.
Après des études littéraires (khâgne au lycée Chaptal, puis littérature américaine et anglaise à la Sorbonne), assez peu enthousiasmé par la chose militaire, l’heure du service national venue, il fait une objection de conscience et passe 17 mois aux Editions Francophones d’Amnesty International.
Une fois son objection terminée, il part vivre près de Canterbury où il enseigne le Français dans un collège. De retour en France, il exerce divers métiers, avant de se diriger vers le journalisme. Il signe de nombreuses chroniques sur les littératures de l’imaginaire avant de créer sa propre revue (Science-Fiction magazine).

Il signe à 25 ans un premier polar futuriste aux éditions Baleine, sous le nom de Philippe Machine…
Après avoir publié deux trilogies de Fantasy (La Moïra dépasse en France les 300 000 exemplaires et les droits sont vendus dans 13 pays), l’auteur signe en 2003 Le Testament des siècles. Ce polar ésotérique, publié en France avant la vague du Da Vinci Code, rencontre à son tour un vif succès, y compris à l'étranger.

En 2007, après un vol plané fulgurant sur une Ducati 944, il écrit un second thriller intitulé Le Syndrome Copernic, dont les droits sont achetés dans 9 pays.
En 2008, c’est un troisième thriller, Le Rasoir d’Ockham, première enquête du personnage Ari Mackenzie.
La même année, côté musique, après avoir écrit des chansons pour plusieurs groupes ou chanteurs, il décide de remonter sur scène pour présenter une douzaine de chansons « à texte ». En 2009, il participe à l'album Molly Malone de son ami Renaud.
En 2010 sort Les Cathédrales du Vide, second volet des aventures de Ari Mackenzie.

En juillet 2011, il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Aujourd’hui, Henri Lœvenbruck partage son temps entre ses romans et la musique. Quand son emploi du temps le lui permet, il assouvit ses deux autres passions : les sports mécaniques et la collection de montres cassées…
Henri Loevenbruck est membre de la
Ligue de l'imaginaire, dont il est l'un des membres fondateurs.

( Source : site de l’auteur)

Mon avis : ÉtoileÉtoileÉtoileÉtoileÉtoile Coup de Coeur rouge

Quand on attaque un pavé de 600 pages, il a intérêt à être super-bon, n’est-ce pas ? Eh bien celui ne l’est pas, non,  il est EXCELLENT !!

Tout est réuni pour notre plaisir de lecteur :

-les trois personnages principaux super attachants, très bien campés, avec une vraie âme, que l’on suit dans leurs heurs et malheurs tout au long de leurs pérégrinations : de Paris à St Jacques de Compostelle, puis au Mont Sinaï et retour à Paris ; les secondaires sont intéressants aussi et apportent tous un plus à l’histoire ;

-une belle langue, au phrasé fluide et un style très plaisant, où le lecteur est souvent pris à parti, clins d’oeil stylistiques pour alléger le récit et que j’ai éminemment appréciés ;

-un contenu historique très dense qui a été fouillé et réutilisé pour nous faire revivre ce Moyen-Age, période rude s’il en est, mais si riche ; une époque tellement bien rendue qu’on y plonge complètement et qu’on est surpris de voir la lumière électrique plutôt que les chandelles, en relevant le nez…

-de belles réflexions sur la quête de l’Autre, sur la vie comme une route, sur la mélancolie… qui sont encore bien d’actualité ;

-un rythme haletant, des rebondissements permanents, qui nous font tourner les pages et oublier qu’il y a le repas à préparer ou qu’il faut aller au boulot…Clignement d'œil

Et je ne parle pas de l’intrigue, pour vous laisser découvrir les arcanes où nous balade l’auteur…

Bref, courez l’acheter ou demandez-le à Papa Noël, mais ne restez pas sans savoir quelle est cette énigme dont parle la bande rouge de la couverture !!

Citations, bons mots ou trouvailles littéraires :

*La vie est une route. Tu peux choisir de traîner les pieds, de marcher sur le bas-côté, tu peux choisir de suivre le troupeau sans lever le front, ou bien tu peux chercher ton propre chemin, sans te soucier de celui qu’on veut t’obliger à prendre.

*La nostalgie conduit souvent à la mélancolie. La mélancolie… Cet état délicat où l’on se complait à être triste, dont on dit parfois qu’il est à l’origine de la philosophie parce qu’il nous confronte à la solitude profonde de l’être et donc, au questionnement du sens que l’on donne à cette solitude, à la vie même. (…) La tristesse, chez l’homme, a ceci de magnifique qu’elle peut se partager. La mélancolie, non.

Publié dans LIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Suzanne 01/11/2011 14:39


Sur ma liste depuis quelques jours. J'ai bien hâte qu'il soit disponible . On s'en reparle dès que je l'ai lu.


LAURA 01/11/2011 22:48



D'accord ma chère Suzanne ! Je te souhaite autant de plaisir à la lecture que j'en ai eu moi-même 



Richard 28/10/2011 20:03


Tu es très gentille mais la maison d'édition m'a promis un exemplaire d'ici quelques jours ... Garde ton roman dédicacé !
Et je saurai être patient !
De toute façon ma PAL est gigantesque et j'ai un choix de livres qui me permettra d'attendre un petit moment.
Mais encore une fois, ton offre, je l'apprécie beaucoup !
Amicalement


Richard 28/10/2011 16:31


Et bien ce concert d'éloges est bien tentant !!
Malheureusement, il ne sort qu'en novembre au Québec !
Soyons patient !


LAURA 28/10/2011 18:26



Et j'hésite à t'envoyer le mien, car il est dédicacé !!