Audrey Hepburn, histoire d'une femme d'exception de Donald SPOTO

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

AUDREY HEPBURNHors Collection – 329 pages - 4è de couverture :

D'une enfance difficile à une adolescence passée en Hollande sous le joug nazi, de ses premiers bas dans un corps de ballet londonien aux flamboyants débuts à Broadway dans Gigi, la pièce de Colette, on découvre une Audrey ambitieuse et conquérante à la nature passionnée et fière.
Puis vient la consécration de l'actrice avec Vacances romaines, Sabrina, Drôle de frimousse, Au risque de se perdre, Diamants sur canapé et My fair Lady....
On se laisse emporter par cette jeune femme sensible et enthousiaste qui passe par les tumultes des amours de jeunesse, écume le monde pour venir en aide aux enfants qui souffrent de la faim ; autant d'expériences qui, ajoutées à ses propres peurs et à ses joies de mère, vont la préparer à affronter avec sérénité et détermination le dernier chapitre de sa vie, lorsqu'elle décidera de se dévouer exclusivement à la cause soutenue par l'organisation qui l'avait sauvée pendant la 2nde Guerre : l'Unicef.
Mais derrière le personnage public et la star glamour se cache un être humain à l'esprit profond, une femme en perpétuelle recherche d'affection et d'amour, ses deux mariages et ses amitiés avec ses partenaires à l'écran : Grégory Peck, William Holden, Fred Astaire, Gary Cooper, Cary Grant.... 
Cette biographie à la fois poignante, drôle et profondément humaine nous présente la véritable Audrey Hepburn, intime et pleine de fougue, belle, insaisissable et talentueuse.

L’auteur :

Donald Spoto, né en 1941, est un écrivain américain, spécialiste des  biographies, notamment dans le domaine du cinéma : Hitchcock, Marylin Monroe, James Dean, Liz Taylor, Ingrid Bergman, Grace Kelly.

 Mon avis :

Je suis « tombée » sur ce livre par hasard et la photo de couverture me l’a fait  acheter parce que j’ai toujours admiré cette belle actrice ; je la trouve féminine, féline, très classe, un peu mystérieuse. J’ignorais tout de la femme de coeur qu’elle fut et j’ai été charmée par cette lecture. Je trouve dommage qu’elle n’ait pas eu le bonheur qu’elle attendait, qu’elle n’ait pas reçu à la hauteur de ce qu’elle a donné, notamment dans sa vie de femme (son père qui disparaît de sa vie lorsqu’elle a 4 ans et qu’elle ne retrouvera que dans sa trentaine, les hommes de sa vie, son désir d’enfants difficile à mener à bien….).

Cette biographie est chronologique (ne riez pas ! j’en ai lu qui ne le sont pas !!) et comprend 4 parties pour les différentes périodes de sa vie. Un petit carnet de photos de 16 pages est inséré à peu près au milieu du livre.

C’est un très bon livre qui se lit facilement ; c’est très documenté, très fouillé. J’ai ainsi découvert toute une période cinématographique qui m’était inconnue (eh oui, j’avoue… je connaissais la plupart des noms cités, mais je ne regarde quasiment pas la télévision, alors je n’ai vu que peu des films évoqués) ; cela m’a donné l’envie de me faire une DVDthèque de cette prolifique époque.

La dernière partie m’a beaucoup émue, qui reprend son engagement auprès de l’Unicef, sa maladie et sa disparition. J’aime à penser qu’elle peut entendre mes mots, alors : Merci Madame pour tout ce que vous avez accompli avec une belle humilité et tellement d’humanité !!

petit extrait de My fair Lady (comédie musicale qu'elle interpréta) 


 

Publié dans LIRE

Commenter cet article

oth67 14/03/2010 11:12


J'ai déjà feuilleté ce livre, j'en quelques autres.
C'était vraiment une grande dame.
J'en ai fait un joli portrait chinois sur mon blog.