Autobiographie à la jumelle d'Isabelle LHORTOLARY

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

AUTOBIO-A-LA-JUMELLE.jpgL’iconoclaste – 110 pages - 4è de couverture :

« Tu es jumelle ! Qu’est-ce que cela fait d’être jumelle ? » Quand j’étais plus jeune, la question revenait souvent, j’adorais y réponde. J’avais pour cela une formule toute faite, « cela change tout. Je ne suis pas une mais deux. Je ne serai jamais seule », le ton était désinvolte. « Qu’est-ce que cela fait d’être jumelle ? », on me l’a trop demandé, pour que je ne m’y essaie pas encore. Dire, l’indicible, raconter le lien, elle et moi, l’une et l’autre, non pas une mais deux. Ma sœur est ma première inspiration, et mon personnage préféré, ma plus longue histoire d’amour.

 L’auteur :

 Isabelle LORTHOLARY est née en 1967, vit à Paris où elle est journaliste et critique littéraire à Elle.  Ce livre est le second qu’elle publie. Le premier, un recueil de nouvelles, Heureuse ou presque, est sorti en 2007.

 Mon avis :

Le sujet de la gémellité m’a toujours attirée, je ne sais trop pourquoi. Je me suis souvent posé la question : qu’y a-t-il de si différent dans ce lien, par rapport à celui qui lie des frères et sœurs non jumeaux, celui très fort que j’ai avec ma sœur Didi, par exemple ?
Même sans que l’on soit jumelles, j’ai retrouvé des choses vécues avec ma sœur Didi : les mots qu’on s’invente à deux, les lits jumeaux collés l’un à l’autre, les choses que l’on sait à deux, une complétant l’autre, la place de nos maris respectifs….
Isabelle Lortholary écrit un véritable hymne d’amour à sa jumelle. Manque la parole de Claire, que l’on peut cependant deviner dans les blancs laissés çà et là… C’est puissant, très fort. A lire !

Citations :

-Je suis née dans la perte de l'autre, perdante et perdue qui ne peux être consolée de la désunion.
-Heureusement qu'on s'a.
-Si je puis dire celle que je suis, c’est avec elle et tout contre.
-Je suis faite d’elle.

Publié dans LIRE

Commenter cet article