Haine d'Anne HOLT

Publié le par LAURA

Partenariat AMAZON


HaineEditions LE SERPENT A PLUMES –571 pages – 4è de couverture

24 décembre 2008. L’évêque de Bergen est poignardée à mort dans une rue déserte. L’inspecteur principal Yngvar Stubø est chargé de l’enquête. Pour lui, ce crime n’a pas de mobile : pourquoi une femme de 62 ans, mariée, mère de famille aimée, serait-elle prise pour cible ?

Alors qu’ Yngvar cherche l’assassin, les crimes se multiplient à Oslo : une jeune femme retrouvée dans le sous-sol d’un hôtel de luxe, un prostitué repêché dans le port, un quadragénaire battu et détroussé dans un parc en pleine nuit… Faut-il voir une logique à cette succession macabre ?

Croyant enquêter sur de simples meurtres, la police va tomber dans un engrenage diabolique.

L’auteur :

Anne Holt Anne HOLT est née en 1958 et vit à Oslo. Elle a été tour à tour inspectrice de police, reporter, avocate et ministre de la justice. Elle est la figure de proue du polar norvégien. Haine est son septième roman.

Mon avis :

Je me suis vite lassée de cette lecture. Je ne sais trop pourquoi d’ailleurs.

 Le style est plutôt bon quoiqu’un peu chargé, mais trop d’histoires se déroulent en parallèle, on s’y perd… On comprend bien qu’en fin de compte, tout va se rejoindre et que c’est autant de pistes pour aller au dénouement, mais peut-être chaque sous-histoire devrait-elle faire l’objet d’une partie plus longue, parce que là, tel que c’est fait, l’histoire est très « hâchée » et il faut sans arrêt se remémorer : ah oui, tel(s)  personnage(s) c’est telle histoire….

C’est très (trop) documenté et reflète une certaine réalité politique et sociétale actuelle, basée sur l’exclusion, mais j’avais envie de lire un roman, pas un documentaire… Bref, ne voyant pas progresser l’énigme aussi vite que j’aurais aimé, j’ai quitté le livre à la page 290…

Citation :

*Le chagrin ce n’est pas relatif. Le vôtre est assez grand comme ça. Dans quelques temps, vous apprendrez à vivre avec. Ca va s’éclaircir. La vie a une tendance bénie à se réparer elle-même

Publié dans LIRE

Commenter cet article

Richard 28/11/2010 21:50


Merci pour ton courage ... qui nous épargnera une lecture ... de trop !
Il y a tellement de bons livres à lire ...
Au plaisir !


pikkendorff 28/11/2010 19:56


Il semble que les auteurs suédois soient tous de près ou de loin attachés au courant dit du roman prolètarien suédois.

Il doit y avoir des écrivains suédois qui ne donne pas de leçons de morale.

Merci pour cette critique.