L'excessive d'Alexandra LAPIERRE

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

lL EXCESSIVEEditions PLON– 258 pages - 4è de couverture :

Au XVIIIè siècle, une grande dame créa le scandale. Elle s'appelait Elizabeth Chudleigh.
Issue de la petite noblesse, elle devint la protégée du roi d'Angleterre et l'amie de l'impératrice de Russie, Catherine II. Dans un siècle d'abus de périls et de voluptés, elle connut tous les fastes et toutes les humiliations. Libertine, adultère, bigame elle aima la vie, elle aima le pouvoir et les hommes avec passion. Elle en fut aimée à la folie.
Elizabeth Chudleigh dépassa les limites et ne mit aucune borne à ses désirs. D'instinct, elle savait ce qu'elle voulait et, d'instinct, elle sut combattre pour l'obtenir. Elle essuya des défaites auxquelles nulle autre femme n'aurait pu survivre. Indestructible elle encaissa, rebondit et transforma ses naufrages en triomphes
.

L’auteur :

ALEXANDRA-LAPIERRE.jpgAlexandra LAPIERRE a fait des études littéraires à la Sorbonne puis de cinéma aux Etats Unis.

Alliant le souffle de l'aventure à la rigueur de l'enquête, les livres d'Alexandra Lapierre ressuscitent les figures de grandes dames oubliées par l'Histoire. Elle est notamment l'auteur de Fanny Stevenson qui obtint le « Grand Prix des lectrices de ELLE », d'Artemisia qui fut couronné en Sorbonne par « Le Prix du XVIIe siècle », avant d'être élu « Book of the Week » par la BBC et de Elles ont conquis le monde : les Grandes aventurières 1850-1950, traduit dans le monde entier. Son dernier ouvrage, paru chez Plon, Tout l'honneur des hommes, a reçu le « Prix des Romancières 2009» et le prix «Vivre Plus 2009».

 

Mon avis :

Quelques petites heures de lecture plaisante ! 

Comme dans chacun de ses livres, Alexandra Lapierre nous fait découvrir l’univers d’un personnage hors du commun : là, une femme libre, profondément amoureuse de la vie, qui veut en jouir à chaque instant, comme elle l’entend.

L’héroïne nous démontre qu’il faut savoir prendre sa vie en main, ne pas attendre un grand destin hypothétique, mais se le fabriquer. Certes, elle est très humaine avec des défauts, mais elle ne se laisse pas abattre, relève le front et réagit.

Pour ce portrait et aussi pour cette promenade dans l’Europe du XVIIIè, à laquelle l’auteur nous invite grâce à un récit bien documenté sans tomber dans l’essai historique non plus, j’ai aimé ce livre que je vous recommande.

Publié dans LIRE

Commenter cet article

Librivore 08/06/2010 19:58


La biographie romancée est un genre que je connais mal. Je te remercie de nous le faire découvrir ou re-découvrir.