L'oasis secrète de Paul SUSSMAN

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

L OASIS SECRETEEditions Les Presses de la Cité– 494 pages - 4è de couverture :


Quelque part au milieu du désert égyptien, deux millénaires avant notre ère. Après avoir accompli une mission devant rester à jamais secrète, des prêtres d'Héliopolis se suicident à proximité d'une oasis réputée introuvable.
Le Caire, de nos jours. L'américaine Alex Hannen, ancienne cartographe de la CIA, succombe à une overdose de morphine alors qu'elle essayait de localiser une mystérieuse oasis dans le Sahara. Venue en Egypte assister à son enterrement, sa soeur refuse de croire le rapport d'autopsie concluant au suicide. Et si Alex avait découvert des informations compromettantes lors de ses recherches ?
Au coeur de ce roman d'aventures haletant se trouve une énigme de l'archéologie : Zerzura, l'oasis légendaire que le désert aurait engloutie ;

 L’auteur :

Paul SUSSMAN est un écrivain britannique, né en 1968.

Il a deux grandes passions : l’archéologie et l’écriture. Pour assouvir la première, il fait deux mois par an de fouilles en Egypte et pour la deuxième, il est journaliste et écrivain.

Deux autres romans à son actif  : L’armée des sables et Le Secret du Temple. Il vit à Londres.

Mon avis :

C’est le genre de roman où il faut s’accrocher pour aller au bout !!

34 cadavres dans les 29 premières pages et ça ne s’est pas arrêté là…, on saute d’une époque à une autre, on suit de nombreuses histoires dans l’histoire….mais, enfin, enfin, on finit par entrevoir l’ensemble et alors, chaque fragment va prendre sa place dans le tout.

J’avoue que certains passages violents et cruels ont failli me faire tomber le livre des mains mais, malgré tout, j’étais prise dans l’histoire ; alors je me suis autorisée à passer très vite dessus pour pouvoir terminer le roman.

Intéressant, bien documenté notamment sur Zerzura, dont je n’avais jamais entendu parler ; cependant, il ne fera pas partie des livres que je relirai.

Publié dans LIRE

Commenter cet article

alix 27/10/2011 21:41


page 443: ils écoutent un enregistrement: "avec des cartouches et des formules d'offrandes. En me penchant plus près (...)" Flin claque des doigts (...) pour lui demander de rembobiner (...)"
après rembobinage 10 lignes plus bas...
"il est orné de cartouches et de formules d'offrandes. En me penchant davantage ..."
DE QUI SE MOQUE-T-ON????


renault 17/06/2011 11:27


Certes,des passages un peu durs qui ne font toutefois pas trop d'ombre à une histoire bien montée et très bien documentée.
Chez un certain éditeur par contre il manque une bonne cinquantaine de pages ainsi vous passerez de la page 336 à la page 385 et vous aurez deux fois la page 400 mais à différents endroits.
Un bémol qui vous forcera à aller échanger votre roman.


LAURA 18/06/2011 07:58



Je n'ai donc pas eu ce problème..