La sorcière de Locronan de Nathalie de BROC

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

LA SORCIERE DE LOCRONANEditions Presses de la Cité – 251  pages - 4è de couverture :

Au XVIIè siècle, l’âge d’or de la Bretagne. Grâce à Mahaut, qui l’a recueillie enfant, Maëlig connaît à seize ans, l’art précieux de guérir par les plantes. Ensemble, elles soignent les bourgeois de Locronan, riche cité de tisserands.  Mais les notables oublient bien vite leurs bienfaits, même Foulques Bertrand, dont Maëlig a sauvé l’épouse pendant la Grande Peste.

Bientôt, tout Locronan s’enflamme contre la jeune fille : avec sa tâche de naissance en forme d’étoile, sa chevelure rousse, son don exceptionnel pour le violon, instrument maléfique par excellence, n’est-elle pas fille de Satan ? De là à évoquer la sorcellerie, il n’y a qu’un pas que Foulques Bertrand, dont la vie éternelle est à ce prix, franchit sans états d’âme, car seule Maëlig connaît son terrible secret…

L’auteur :

Nathalie de BROC vit à Quimper. Journaliste, elle a écrit plusieurs romans qui dépeignent la forte identité de la Bretagne : Le Patriarche du Bélon, La Dame des Forges, La Tresse de Jeanne….

Mon avis :

On a là une belle évocation de cette période –le XVIIè siècle- avec  les coutumes et croyances de cette région, le pouvoir de l’Eglise, le commerce des toiles de lin, l’épidémie de peste, mais aussi de beaux personnages féminins : Célie, Maëlig, Mahaut et des personnages secondaires attachants comme frère Yves et Thibault.

Ca se laisse lire facilement, grâce à une écriture sensible et fluide. Je regrette toutefois que certaines pistes n’aient pas été un peu plus fouillées pour les mener un peu plus loin : les meurtres de jeunes femmes, la fabrication des orgues… Il y avait de la matière pourtant !

Ce roman m’a procuré un très bon moment de lecture, me rappelant cette belle Cornouaille où nous avons fait une escapade en juillet.

PS : Je vais ajouter La Tresse de Jeanne à ma Liste à Lire (qui est déjà longue comme un jour sans pain !!!) parce que le sujet des « johnnies » m’est totalement inconnu et que j’ai envie de le découvrir….

Publié dans LIRE

Commenter cet article

La librivore 15/08/2010 09:34


C'est un thème que j'ai beaucoup lu notamment dans la littérature de jeunesse avec "Journal d'une sorcière". Ce statut des femmes qui soignent par les plantes, de la peur qu'elles suscitent au
Moyen-Age et après est passionnant. Cela fait penser aussi que beaucoup de femmes ont été victimes de la haine des femmes portée par les écrits dominants, exclusivement rédigés par des hommes.


LES PASSIONS DE LAURA 15/08/2010 17:02



Exact ! L'immense pouvoir des femmes dans de nombreux domaines peut faire peur à ces messieurs....