Le jardin des secrets de Kate MORTON

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

LE JARDIN DES SECRETSPresses de la Cité – 508 pages - 4è de couverture :

Une enfant abandonnée
Sur un bateau en partance pour l’Australie, une petite fille de 4 ans se cache, terrorisée. Elle ne doit pas parler, pas bouger. Elle attend la conteuse, une femme mystérieuse qui lui a assuré qu’elle reviendrait. Mais le navire lève l’ancre et la conteuse n’est pas revenue... 
Un terrible secret 
La nuit de son vingt-et-unième anniversaire, une bouleversante révélation change la vie de Nell à jamais. Des années plus tard, elle part en Angleterre, à la recherche de ses origines... 
Un étrange héritage
À la mort de sa grand-mère, Cassandra hérite d’un mystérieux cottage en Cornouaille dont le jardin secret pourrait bien apporter les réponses au mystère d’une petite fille abandonnée...

Un Labyrinthe qui cache un secret, une conteuse victorienne dont l’œuvre a disparu, trois générations de femmes unies par une même histoire…

L’auteur :

N ée en 1978, l’australienne Kate MORTON a écrit les Brumes de Riverton en 2007 (succès mondial) et confirme son talent et sa place sur la scène littéraire internationale avec ce 2è roman. Fascinée par la littérature victorienne, elle prépare un doctorat sur le gothique dans le roman contemporain.

Mon avis :

Un régal, une fois que l’on a passé les 40 premières pages, que l’on s’est habitué à l’alternance des époques, avec cette histoire racontée par de multiples voix. Il m’a fallu dessiner un petit arbre généalogique des personnages tout au long du roman….

L’histoire se tricote, lentement ; les évènements s’expliquent petit à petit et les personnages prennent leur place au fil des pages. Le tout m’a fait penser à un tableau dont les zones s’allumeraient de manière aléatoire,  mettant en lumière tour à tour, un personnage, un lieu ou une situation, pour parvenir à la scène complète. 

J’ai beaucoup aimé les contes insérés dans l’histoire.

Une lecture très agréable que je vous recommande ; nichée sur le canapé douillet avec un thé chaud à portée de la main, on se laisse porter par le courant…. 

Publié dans LIRE

Commenter cet article