Mémoire vive de Vanessa CAFFIN

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

MEMOIRE VIVE Lu dans le cadre du Club des Testeurs Amazon

Editions Belfond– 214 pages - 4è de couverture :

Du haut de ses 30 ans, Sara n’a jamais su pleurer. Elle ne peut pas ; son corps est sec. Elle vit seule, sans amis, et se tient à l’écart des hommes. Journaliste dans un grand quotidien, elle fait illusion auprès de ses collègues, et de sa famille, qui la voient comme une personne curieuse et engagée, quoique indéchiffrable.

Alors qu’elle peine déjà à faire le deuil de son grand-père, sa grand-mère Minouche lui confie un secret. Elle a aimé pendant la guerre un autre homme, un peintre, qui serait son véritable grand-père. Bien décidée à retisser le fil de l’histoire, Sara part dans le Sud-Ouest à la rencontre de cet hypothétique parent. Mais comment enquêter sur ses aïeux quand on a soi-même tant de mal à construire sa vie ?

Confrontée à la mort, à la jalousie, à la maladie et à sa propre fragilité, Sara s’enlise dans sa quête et déterre peu à peu les secrets. Mais la vérité est peut-être plus insidieuse qu’on ne le croit. Et personne n’en sortira indemne.

 

L’auteur :

Vanessa CAFFIN est née en 1976. Journaliste sportive, elle a publié en 2008 un roman très remarqué J’aime pas l’amour…ou trop, peut-être. Elle partage son temps entre écriture de livres et de scénarios.

 

Mon avis :

Voilà donc un petit roman plaisant !! quand je dis « petit » c’est parce qu’il ne fait qu’un peu plus de 200 pages.

J’aime son ton, vif et rythmé et incisif, cette écriture enlevée, nerveuse.

Mais attention ! ce style ne cache pas un récit « facile », une bluette, mais au contraire sert une vraie histoire qui monte en pression tout au long du roman. L’auteur nous entraîne, tire les ficelles une à une, nous balade, vers un final inattendu. C’est bien construit ! Du coup, j’ai eu un goût de trop peu…

Je trouve dommage qu’elle ne soit pas citée dans les auteurs de la rentrée littéraire mais  de mon côté, je vais suivre son auteure et vous recommande vivement cette lecture.

 

Citations et expressions magnifiques :

*A 10 ans, vous avez peur qu’on vous vole vos jouets. A 20 ans, qu’on vous vole vos amours. A 30 ans, votre beauté. A 40 ans, votre jeunesse. A 50 ans, votre vie. Et bientôt, quand l’échéance vous caresse les narines, cette souffrance vous tenaille si bien le corps que vous ne trouvez plus une seule bonne raison de rester en vie.

*Il y a des jours où j’aimerais zapper le temps comme une mère efface la douleur d’un simple baiser sur le front.

*Le bonheur rend léger car il ne pèse rien […] Il s’envole en un claquement de doigts. Il ne s’attarde pas ; il a bien trop peur qu’on veuille l’enchaîner. Il se désagrège, il s’évanouit pour se poser ailleurs. Le malheur lui, est casanier, il vous suce les os et en redemande.

Publié dans LIRE

Commenter cet article

La librivore 24/08/2010 20:05


Encore une découverte ! Et encore grâce à toi...


LES PASSIONS DE LAURA 24/08/2010 21:02



 C'est un bon moment assuré !  



Richard 22/08/2010 11:45


Une auteure qui m'est tout à fait inconnue !
Malheureusement !
Ton billet m'a convaincu. Il est noté

Bon dimanche, Laura


LES PASSIONS DE LAURA 22/08/2010 22:15



Elle est toute jeune et c'est seulement son 2è roman ; c'est pourquoi tu ne la connais pas encore 


à bientôt !