Mma Ramotswe détective d'Alexander Mc CALL SMITH

Publié le par LAURA

Editions 10/18  – 2003 – 250 pages - 4è de couverture

                         cvt_Mma-Ramotswe-detective_2799.jpeg

Divorcée d'un mari trompettiste porté sur la bouteille, Precious Ramotswe est bien décidée à ne plus céder aux mirages de l'amour ! J.L.B.
Matekoni, gentleman garagiste, lui fait pourtant les yeux doux mais l'inénarrable " Mma " a un projet en tête... Un beau jour, elle se jette à l'eau et ouvre à Gaborone, capitale du Botswana, son pays bien-aimé, la première agence de détectives strictement au féminin. En compagnie de son assistante, Mma Makutsi, elle déclare la guerre aux maris en fuite et aux escrocs sans vergogne. Ne reculant devant aucun danger, elle s'attaquera même à la sorcellerie, le grand tabou de l'Afrique.
Mma Ramotswe mène ses enquêtes tambour battant, sous les yeux de son soupirant favori... et pour notre plus grand plaisir.

 

L’auteur : 

449px-AlexanderMcCallSmith.jpg

Alexander McCall Smith, est un écrivain et juriste d'origine écossaise né en 1948.
Il devint un expert très connu de droit appliqué à la médecine et de bioéthique vers la fin du XXe siècle, et fit partie de comités britanniques et internationaux à ces sujets.
Il est toutefois surtout connu pour ses livres de fiction, notamment la série Les enquêtes de Mma Ramotswe.

McCall Smith est élevé à Bulawayo. Il déménage en Écosse pour étudier le droit à l'université d'Édimbourg, matière qu'il enseigne ensuite à l'université du Botswana. Il retourne ensuite à Édimbourg, où il est professeur de droit appliqué à la médecine à l'université.
Il est devenu professeur émérite de l'université d'Édimbourg. Il a été président du Comité d'éthique du British Medical Journal jusqu'en 2002, ainsi que vice-président de la Commission sur la génétique humaine du Royaume-Uni et membre du Comité international de bioéthique à l'UNESCO.
Il est également bassoniste amateur et cofondateur du Really Terrible Orchestra. 

 

Mon avis : ««« 

Bon petit moment de détente estivale, ce court roman composé d’une série d’anecdotes qui font la vie de ce village du Bostwana est à l’optimisme à tout prix ce que les bulles sont au champagne. C’est léger, profondément humaniste et le personnage de Precious quelqu’un de délicieux.

Plus observatrice que réellement détective, elle jette un regard bienveillant sur ses compatriotes et règle leurs soucis avec gentillesse, habileté et bonne humeur.

Je n’ai pas vu la série télévisée tirée des romans mais j’espère qu’elle rendait hommage à cette Afrique avec ses coutumes, ses paysages, ses habitants, son rythme visiblement moins effréné que le nôtre qui permet à Mma de fréquentes pauses-thé ou bavardages avec ses amis.

A lire pour se délasser et avoir un petit sourire au détour de certaines pages….

Publié dans LIRE

Commenter cet article

Isabelle 14/08/2012 04:07

Il est dans ma PAL depuis cet automne. Il faudrait bien que je m'y mette !

LAURA 15/08/2012 11:01



c'est un bon moment de détente assuré, dépaysant à souhait ! 



Catherine 05/08/2012 11:55

Contente que tu aies apprécié ce premier tome. Dans les tomes suivants, il y a de "vraies" enquêtes. Et la série télévisée m'a beaucoup plu aussi.

LAURA 05/08/2012 23:41



A l'occasion (lorsque je n'aurai plus rien à lire  !!) j'achèterai un ou plusieurs autres "épisodes".



Catherine 22/07/2012 22:25

C'est une série que j'aime bien, j'en ai lu 4 ou 5, et la série télévisée et pas mal du tout. J'espère que tu en liras d'autres, bonne semaine.

LAURA 22/07/2012 22:39



Merci pour ton message ! je sais qu'une de mes collègues a toute la série ce qui me promet encore quelques heures de détente...