Quelques adieux de Marie LABERGE

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

QUELQUES ADIEUXEditions Anne Carrière – 395 pages - 4è de couverture :

Il est des amours lumineux. Il en est d'autres obscurs, irrémédiables, au bord desquels on est pris de vertige et dont on sait qu'ils nous briseront. François n'aurait jamais cru qu'il vivrait les deux - et qu'il les vivrait en même temps. Que l'un et l'autre lui sembleraient aussi essentiels, aussi inséparables que les deux moitiés d'un même fruit. Anne l'incandescente, la violente, fuit l'amour, s'en défend comme s'il contenait sa mort. Elisabeth y consent cœur et bras ouverts, sans jamais considérer le prix d'un tel abandon. Pour tous trois, François, Anne, Elisabeth, l'amour scande des rythmes effrénés ou apaisés, mais toujours déchirants.

 

L’auteur :

Marie LABERGE  est une auteure québécoise. Femme de théâtre (qu’elle joue, qu’elle écrit, qu’elle met en scène), son premier roman publié est Juillet pourtant écrit après Quelques Adieux (écrit en 1984, d’abord refusé par plusieurs éditeurs, il est finalement publié en 1992). Elle a également participé à l’écriture du préambule de la déclaration d’indépendance en 1995, avec Gilles Vigneault notamment. Elle a reçu de multiples récompenses pour son œuvre tout au long de ses 35 années de carrière, fêtées en 2008. Elle est chevalier de l’Ordre de la Pléïade et chevalier de l’Ordre National du Québec .

Depuis 2009, elle s’est lancée dans une aventure originale : MARTHA, un feuilleton épistolaire livré pendant 26 semaines (sur abonnement) dans votre boîte aux lettres.

Son site : http://marielaberge.com

Mon avis :

Je vous recommande ce roman qui est un pur bonheur à déguster, puis à savourer.

Tout sonne juste dans cette histoire d’amour magnifique, ou ces histoires d’amour devrais-je dire ; l’émotion est toujours présente, on suit pas à pas Anne, François et Elisabeth, on rit avec eux, on souffre avec eux.

Marie Laberge va au bout de l’analyse des situations, des caractères des personnages. Jusqu’au rythme des phrases qui s’accélère pour suivre la montée du désir, les affres de la colère.

On a bien du mal à quitter les personnages quand le livre est terminé. C’est cousu au petit point, c’est beau, j’ai adôôré !! 

Publié dans LIRE

Commenter cet article

anjelica 13/12/2010 09:43


Je l'ai lu et j'ai bien aimé mais pas autant que toi mais il faut dire que je deviens de plus en plus difficile côté lecture et autres d'ailleurs !


LAURA 20/12/2010 10:55



Aimer ou ne pas aimer un ouvrage c'est aussi un peu selon le moment où on le lit, l'état d'esprit dans lequel on est, ce n'est pas seulement être difficile ou pas, tu ne crois pas ?



Anjelica 02/10/2010 23:38


Pour la prochaine rencontre de mon club de lecture, je dois lire un livre d'un auteur québécois, il y a de fortes chances que je choisisse celui-ci !


LES PASSIONS DE LAURA 03/10/2010 10:12



Tu peux y aller sans problème, Marie Laberge c'est une valeur sûre ! J'ai vu qu'elle vient de sortir un nouveau roman ; j'en parlerai un de ces jours...