Seul à savoir de Patrick BAUWEN

Publié le par LAURA

Seul à savoir par Bauwen

Editions ALBIN MICHEL  - 403 pages – 4è de couverture

ØJe sais ce qui est arrivé à Nathan. Voulez-vous jouer avec moi ? Signé : Le Troyen.

Un message mystérieux sur Facebook et le passé de Marion resurgit.

Meurtres, coups de théâtre, faux-semblants et, au bout d’un jeu de piste infernal, la plus incroyable des révélations : le secret de Nathan Chess, l’homme que Marion n’a jamais pu oublier…

 

L’auteur :

Patrick BauwenPatrick BAUWEN est né en 1968. Médecin urgentiste, il dirige un service dans un hôpital parisien et vit une partie du temps aux Etats-Unis.

Nourri de SF dès son enfance, il écrit des scénarios de Dungeons et Dragons pendant ses années collège, trouve sa voie au lycée : il sera médecin ( !) « puisqu’il ne se débrouille pas trop mal en sciences ». Parallèlement à ses études de médecine, il écrit et collabore à Casus Belli, le magazine des jeux de rôle. On lui doit une bonne centaine de scénarii en co-écriture avec un autre étudiant en médecine. A la fin de ses études, déjà marié, il cesse les jeux de rôle et se lance dans la novélisation de Lanfeust de Troy toujours en co-écriture avec son pote médecin. Puis il passe à l’écriture en solitaire pour enfin « calmer la joyeuse tempête qui se lève sous son crâne » ; son Dieu en écriture est Stephen King, son révélateur de style, Harlan Coben. Il trouve alors l’équilibre qui lui convient : urgentiste une partie du temps, écrivain l’autre partie. Il fait partie de la Ligue de l’Imaginaire.

Son premier roman L’œil de Caine a obtenu deux prix en 2007 et 2008 ; le second Monster a été primé en 2009. Seul à savoir est le troisième.

Patrick Bauwen présente ce livre lui-même.

 

Mon avis : YYYY

Voilà un roman qui s’avale en un rien de temps !

Tous les ingrédients y sont : une bonne histoire avec « la recherche médicale de pointe, l’argent sale », Facebook, l’I-phone, l’I-pad, des personnages qui nous deviennent vite familiers, un suspense qui nous interdit de poser le livre avant la fin…

L’écriture est vive, nerveuse, sans fioritures, efficace. La construction en chapitres courts qui se terminent chacun avec un rebondissement donne du rythme.

Bref : un bon divertissement dont je vous recommande vivement la lecture !

Petit bonus pour vous donner envie de vous jeter dans ce roman : les photos des lieux cités sont ici !

Publié dans LIRE

Commenter cet article