Vivre plus lentement, un nouvel art de vivre de Pascale d'ERM

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

VIVRE-PLUS-LENTEMENT.jpgEditions ULMER– 141 pages - 4è de couverture :

Vivre plus lentement est une utopie majeure dans nos sociétés, où la vitesse impose un découpage frénétique de nos journées.
Noyés dans le tourbillon fou des délais et des objectifs, convaincus du don d'ubiquité que nous confèrent les nouvelles technologies, nous avançons, le pied à fond sur la pédale de l'accélérateur sans toujours réaliser les méfaits de ce rythme. Pourtant nous sommes nombreux à vouloir ralentir, pour retrouver une qualité de vie, la santé et le goût des relations humaines.
Mais comment vivre plus lentement sans s'exclure des cercles amicaux, sociaux et professionnels ? Où est la pédale du frein ? Par quoi commence-t-on ?
La culture Slow a ses figures, ses emblèmes, ses valeurs et ses lieux cultes. Vous découvrirez dans ce livre que pour tous ses adeptes, ralentir est la façon de vivre la plus moderne et la plus urgente qui soit.

 L’auteur :

pascale-derm1.jpgPascale d’ERM est journaliste, réalisatrice, auteur, spécialisée dans les sujets d’environnement depuis une dizaine d’années. Elle a travaillé notamment aux côtés de la Fondation Nicolas Hulot, de Yann-Arthus Bertrand et a réalisé des reportages pour l’ex-5è ou France 3. Elle dirige la collection « Nouvelles Utopies » aux éditions Ulmer.

Mon avis :

Lorsque j'ai reçu ce livre au courrier de ce matin, j'ai commencé par le feuilleter et j'ai immédiatement été happée dans ses pages. 
Alors je me suis allongée sur le divan, fenêtres ouvertes sur une après-midi de congé ensoleillée, et je l'ai lu et cela m'a fait grand bien !!
Depuis quelques années déjà, je déteste le rythme trop rapide que suivent nos vies si on n'y prend garde. Tout ce à quoi j'aspire est ici, dans ce joli livre aux illustrations paisibles. 
Alors oui, je revendique de vivre plus lentement, sans me mettre de contraintes idiotes, en réfléchissant au sens profond de la vie et non de céder à cette frénésie imbécile qui nous embarque où on ne veut pas aller. 
Je me réserve le droit de choisir mes activités, mon rythme, mais je suis consciente que c'est sans doute un luxe car cela demande une certaine sérénité. Sérénité à laquelle tout le monde n'a pas forcément accès en raison des tracas occasionnés par la conjoncture économique... 

PETIT BONUS ICI http://www.ddmagazine.com/333-Eloge-de-la-lenteur-slow-movement.html

Publié dans LIRE

Commenter cet article

Librivore 03/06/2010 12:13


Tout à fait. Ce sont ces temps de latence, de "cuisine" intérieure où tout se fait.


Librivore 02/06/2010 21:36


Thématique passionnante. Je suis assez d'accord avec toi, le rythme que nous impose la vie moderne nous fait souvent violence. Retrouver la saveur du temps qui s'écoule paisiblement pour avoir le
temps de regarder ce qui nous entoure.


LES PASSIONS DE LAURA 02/06/2010 23:29



N'est-ce pas ? c'est ce à quoi nous nous attachons, mon chéri et moi ; prendre le temps le soir en rentrant de faire le tour de notre jardin, de préparer le repas sans précipitation, de se parler
sans télé en bruit de fond (pour ma part je ne pense pas la regarder plus d'une heure ou deux par semaine..). Et surtout se garder du temps pour rêvasser, "glandouiller", ce qui stimule nettement
l'imagination et la réflexion, la créativité aussi.