Les éveilleurs - tome 1 de Pauline ALPHEN

Publié le par LAURA

Les éveilleurs - Tome 1 - Salicande par Alphen

Editions HACHETTE Jeunesse  -  pages – 4è de couverture

Dans une vallée isolée, grandissent Claris et Jad. Ils sont jumeaux, se comprennent sans rien dire, et vivent dans un univers où évoquer le passé est interdit. A Salicande en effet, personne ne parle des Temps d’Avant, pas plus que de leur mère, disparue mystérieusement.

Que s’est-il produit ? Y a-t-il un lien avec ces dons mystérieux dont les enfants semblent avoir hérité ? Avec la Grande Catastrophe et l’effrondrement de la civilisation des Temps d’Avant ?

 

L’auteur :

 Pauline AlphenPauline ALPHEN est née en 1977 d’un père français et d’une mère brésilienne. Elle a vécu toute sa vie entre la France et le Brésil. Baignée dans une double culture, elle découvre avec la traduction un espace qui lui permet de créer un « entre-deux » linguistique.

Après avoir entrepris des études de journalisme et d’histoire au Brésil, elle se lance dans une carrière d’auteur et de traductrice et vit aujourd’hui à Toulouse avec sa famille. (Source : Hachette Jeunesse)

 

Mon avis : YYYY

Une seule envie en fermant le livre : courir acheter le tome 2 et envoyer un mail à Pauline pour qu’elle se dépêche d’écrire le tome 3 !! C’est un vrai bon roman !

L’histoire est originale et on y entre d’emblée sans pouvoir faire marche arrière, ni en décrocher. C’est bien écrit, dans une langue agréable, vive, qui ne nous laisse pas de répit. De belles descriptions de nuages, de ciels.

Les personnages nous deviennent vite familiers : la famille Borges est aimable au possible, Blaise et les siens également. Curieusement à mon goût, ce ne sont pas les jumeaux les personnages les plus « remarquables ».

Des clins d’oeil littéraires avec, par exemple, la famille Borges qui tient la bouquinerie l’Aleph. De belles trouvailles comme les Nomades de l’Ecriture. Des références à la philosophie chinoise grâce au Yi King avec les 64 hexagrammes, les 4 éléments..

J’ai aussi beaucoup aimé les incipits de chaque partie : extraits des carnets de Sierra (la mère des jumeaux), ôdes à la lecture et à l’écriture. J’ai apprécié aussi l’analyse de notre civilisation en route vers sa décadence et l’Après possible.

En bref, tout un univers créé par l’auteur, qui offre un cocktail savoureux à déguster, page après page, tentant de ne pas atteindre trop vite the last one !

 

Citations, belles formules, trouvailles littéraires :

*La lune était particulièrement visible dans un ciel pourtant brouillé. Et elle était nimbée de rouge comme si elle se débrouillait pour être vue.

*La lune griffait le ciel blafard d’un ongle rouge et mince.

*Les nuages s’amoncelaient. Derrière leur barrière sombre sourdait une belle lumière améthyste qui s’élançait bravement, éraflant la grisaille.

*Le ciel charriait des pelletées de nuages vers l’est. Ils couraient rapidement, dévoilant des bandes d’un bleu pâle étonné d’être nu. Le soleil dardait timidement des rayons un peu rouillés.

*Une aube rayée de chants d’oiseaux, perlée de rosée.

Publié dans LIRE

Commenter cet article

Luna 02/05/2012 11:12

Coucou,

J'ai passé un bon moment avec ce livre, mais pas autant que je l'avais espéré : Claris m'a déplue et puis j'ai été déconcertée par le fait que l'histoire soit autant marqué jeunesse...
Par contre, j'ai beaucoup aimé le fait que ça se passe dans notre futur !
Bon mercredi :)

LAURA 02/05/2012 13:34



j'ai beaucoup aimé le T2 aussi et attend le T3 pour juin je crois.