Les séparées de Kethévane DAVRICHEWY

Publié le par LAURA

Les séparées par Davrichewy

Editions SABINE WESPIESER – janvier 2012 -  181 pages – 4è de couverture

Quand s’ouvre le roman, le 10 mai 1981, Alice et Cécile ont seize ans. Trente ans plus tard, celles qui depuis l’enfance ne se quittaient pas se sont perdues.

Alice, installée dans un café, laisse vagabonder son esprit, tentant inlassablement, au fil de réflexions et souvenirs, de comprendre la raison de cette rupture amicale, que réactivent d’autres chagrins. Plongée dans un semi-coma, Cécile, elle, écrit dans sa tête des lettres imaginaires à Alice.

Tissant en une double trame les décennies écoulées, les voix des deux jeunes femmes déroulent le fil de leur histoire. Depuis leur rencontre, elles ont tout partagé : les premiers émois amoureux, leurs familles, leur passion pour la littérature, la bande-son et les grands moments des « années Mitterrand ». Elles ont même rêvé à un avenir professionnel commun.

… C’est tout simplement de la perte et de la fin de l’enfance qu’il s’agit dans ce roman à deux voix qui sonne si juste.

L’auteur :

 Kéthévane Davrichewy

 

Kéthévane DAVRICHEWY est née en 1965 à Paris. Après des études de lettres modernes, de théâtre et de cinéma, elle est devenue journaliste. 
En 1995, elle rédige un recueil de contes géorgiens, histoires recueillies grâce aux souvenirs de ses grands-parents qui en sont originaires. Elle a écrit de nombreux ouvrages pour l’Ecole des Loisirs et un premier roman en 2004 :
Tout ira bien. Puis elle a publié la Mer Noire qui a remporté plusieurs prix.

Elle présente ce nouveau roman ici.

Mon avis : YYYY

 Ce court roman est très marqué par les années 80 : musique, évènements politiques, début du SIDA, films-cultes…

Les personnages sont bien typés : les deux familles d’Alice et Cécile avec leurs styles de vie différents, leurs amours, leurs enfants.

Les chapitres sont courts et alternent la voix de Cécile, dans son semi-coma, son adresse à Alice, et les souvenirs qu’égrène Alice.
Les phrases, courtes et très scandées, claquent ; elles racontent des faits, une succession de faits, parfois des ressentis, rien d’autre. Mais qu’on ne s’y trompe pas, dans ce roman, du début à la fin, il n’est question que d’AMOUR…

Magnifique ! je vous le recommande vivement.

Publié dans LIRE

Commenter cet article

stellade 10/03/2012 20:29

Merci pour ton avis qui me conforte dans mon envie de le lire.

LAURA 11/03/2012 11:36



Oui c'est réellement un bon roman avec tous les ingrédients que je recherche.. Bonne lecture à toi !