Une fois ne compte pas de Marie CHARREL

Publié le par LES PASSIONS DE LAURA

UNE FOIS NE COMPTE PASEditions PLON– 245 pages - 4è de couverture :

Charlie, dite Charlotte est en colère. Contre son oncle, ce macho qui l’a élevée comme un p’tit mec, à la dure. Contre les hommes, aveuglés par sa beauté de saltimbanque, qui refusent de voir la fille tordue-bricolée qu’elle est.

Certaines nuits, elle rêve qu’ils disparaissent : son oncle, les hommes, tous. Seule sur terre, elle serait libre, enfin.

Un matin, elle se réveille dans une ville totalement déserte.

Ailleurs, au même moment, ils sont trois à voir aussi leur désir devenir réalité : Eric a l’occasion de réparer ses erreurs passées. Michèle retrouve sa jeunesse. Lorine devient la prestigieuse journaliste qu’elle souhaitait être.

QUE FAIRE DE SES REVES LORSQU ILS SE SONT CONCRETISES ?

L’auteur :

MARIE-CHARREL.jpgJournaliste à Capital et au magazine musical Longueur d’Ondes, Marie CHARREL, 27 ans, a grandi à Annecy et Grenoble. Diplômée de l’IPJ, elle a déjà remporté deux prix décernés par la profession : le Bayard et l’AJIS. Elle vit à Paris.

Une fois ne compte pas est son premier roman.

 Mon avis :

Nous suivons quatre personnages qui ont l’occasion, soit de revivre un moment de leur passé, soit de vivre quelque chose dont ils ont rêvé.  

Quand j’ai eu terminé le roman, je me suis dit : « Oui, bon, et ?.... » parce que je suis un peu restée sur ma faim, à cause de la fin qui est un peu abrupte à mon goût et que j’aurais aimée un peu plus aboutie.

L’écriture est aisée et il y a quelques belles pistes de réflexion sur la vie.

Citations :

*La mémoire a la subjectivité des rêves. Elle maquille les souvenirs. Par omission et reconstruction, elle habille a posteriori les faits des justifications nécessaires.

 *Elle s’est trompée comme le font les jeunes femmes à qui les années n’ont pas encore offert la protection confortable de l’expérience et dont les choix sont aveuglés par l’urgence de vivre.

Publié dans LIRE

Commenter cet article

La librivore 20/06/2010 11:29


Ah j'aimerais beaucoup faire ça moi aussi ! Vivre quelque chose que je n'ai pas eu encore l'occasin de vivre. le choix annule tous les autres possibles.


LES PASSIONS DE LAURA 20/06/2010 22:43



Je me demande souvent aussi "et si je n'avais pas choisi ce chemin, qu'aurait été ma vie ?"